X FERMER

NAVIGATION

QUI SOMMES-NOUS ?
NOTRE SAVOIR-FAIRE L'HISTOIRE DANIEL MOQUET NOS IMPLANTATIONS MANNEQUIN CHALLENGE
ON PARLE DE NOUS
Témoignages de franchisés En vidéo Vu dans la presse
DATES POUR SE RENCONTRER
En Décembre - Journée découverte du réseau
LE CONCEPT
Prenez votre carrière en main ! Qu'est-ce que la franchise ? Nos valeurs ajoutées Le marché des allées Le métier de franchisé Les chiffres clés
ENTREPRENDRE MAIS PAS SEUL
L'accompagnement Le parcours d'intégration
MASTER FRANCHISE
Devenez Master Franchisé Daniel Moquet Signe Vos Allées Avez-vous le bon profil ? Les étapes d'intégration Interview de Camille Moquet, Responsable développement international Interview de Ralph Henry, franchisé Belge à Arlon depuis Janvier 2015
ACTUALITÉS DU RÉSEAU DATES POUR SE RECONTRER INSCRIPTION NEWSLETTER CONTACTEZ-NOUS

Nous contacter

Daniel Moquet signe vos allées

02 43 00 67 28

AccueilOn parle de nousTémoignages de franchisésDominique Allain, ancien directeur de magasin, franchisé depuis 2007

Vous souhaitez rejoindre
le réseau Daniel Moquet ?

Participez à une
journée découverte

M'INSCRIRE

Posez-nous toutes
vos questions

NOUS CONTACTER

Dominique Allain, ancien directeur de magasin, franchisé depuis 2007

Témoignage recueilli en 2014

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Je m’appelle Dominique Allain, je suis né en 1972, marié, 2 enfants. J’ai une formation courte bac+2, avec une expérience professionnelle de 15 ans dans la distribution spécialisée comme directeur de magasin. J’habite dans le Morbihan, natif de Quiberon de parents artisan/mère de famille. Je suis le dernier d’une famille de 3 enfants.

Depuis combien de temps exercez-vous au sein du réseau Daniel Moquet ?
J’ai signé mon contrat de franchise le 12 février 2007. J’étais le 9ème franchisé Daniel Moquet à croire en ce réseau.

Qu’est-ce qui vous a poussé à rejoindre ce réseau ?
A la recherche d’un changement de carrière, j’étais à l’affût d’un nouveau concept, avec des apports personnels réduits sans trop de charge fixe, sur un marché porteur. Le réseau correspondait à ces critères. De plus, près de chez moi, il n’existait pas d’entreprise sur ce marché de niche. Habitant une région ayant une forte densité d’habitat individuelle, ce créneau me semblait intéressant et sous exploité. Daniel Moquet était le seul répondant à ces critères.

Pourquoi la franchise plutôt que la création d’entreprise en solo ?
Je voulais me lancer depuis longtemps mais la peur me freinait. La peur de l’inconnu, la peur d’échouer, la méconnaissance de la fonction de chef d’entreprise…. L’avantage de la franchise est l’encadrement de la part du franchiseur. Il nous guide, nous donne la marche à suivre, les investissements à réaliser. Il nous explique concrètement la meilleure façon de réussir. Il nous accompagne au démarrage, nous rassure, nous aide au quotidien. L’avantage donc de la franchise pour un primo créateur est la possibilité de créer sa propre entreprise en suivant un modèle ayant fait ses preuves, d’évoluer dans un cadre mais avec une vraie liberté.


Quels sont pour vous, avec le recul, les atouts de l’enseigne par rapport à la concurrence ?
Aujourd’hui, il n’y a pas de concurrence structurée en réseau mais une concurrence locale. Les atouts d’être en réseau sont : une communication nationale, une agence de communication performante avec des outils performants, un site internet pour faciliter la visibilité et favoriser du contact, des produits de marque exclusifs, différenciant et générateur de marge, une plate forme téléphonique pour les appels entrants, des formations ventes et des techniques de vente abouties, la possibilité de proposer du financement. Mais être en réseau permet également d’échanger avec d’autres franchisés et partager nos réussites et nos doutes et ainsi éviter l’isolement.

Comment avez-vous été et êtes-vous toujours accompagné dans votre activité ? (formation, assistance, suivi sur le terrain, etc)
Nous sommes accompagnés par des animateurs réseaux (techniques et commerciaux) qui nous aident en fonction de nos besoins, avec 6 visites par an. Bien entendu, des formations performantes par des intervenants extérieurs dans divers domaines. Des réunions de région avec d’autres franchisés pour des échanges constructifs….

L’esprit réseau est-il réellement effectif au sein du groupe ? Avez-vous beaucoup d’échanges avec les autres franchisés Daniel Moquet ?
J’ai vu le réseau grandir depuis 7ans, nous sommes passés de 9 franchisés à 97 unités. Il est logique que l’esprit réseau évolue également. Pour ma part, j’y ai développé de vraies amitiés. Daniel Moquet n’est pas un réseau de financiers mais d’entrepreneurs ayant un but commun : réussir ensemble. Le tutoiement est de rigueur, la convivialité est de mise autour d’un verre lors de nos rassemblements et la convention nationale, un moment de vrai partage et d’échange ou nos conjoints sont associés Le nombre de franchisé grandissant, je me rends compte que des amitiés plutôt régionales se développent, ce qui est logique à mon sens. Nous sommes amenés à plus nous côtoyer. Concernant les échanges entre franchisés, nous sommes amenés à nous rencontrer lors des réunions de régions 2 fois par an, une fois pour la convention nationale et une fois lors des formations de janvier. Après, c’est à chacun de développer son propre cercle, pour ma part, j’ai au téléphone certains franchisés au moins 2 fois par semaine. Nous nous rencontrons même en dehors du travail.

En termes de chiffre d’affaires, au bout de combien de temps avez-vous atteint vos objectifs ?
Lors de mon lancement, avec les conseils du franchiseur, j’ai établit un prévisionnel de CA sur 3 ans. J’ai atteint ces objectifs tous les ans. Et les prévisions de CA pour les autres années se sont aussi avérées exactes.

Comment votre activité a-t-elle évolué depuis la création de votre entreprise ?
Mon chiffre d’affaire a progressé de manière significative depuis le démarrage. Je suis passé d’un CA de 340000€ à 850000€ au bout de 7ans, avec une progression chaque année. Bien entendu, le nombre de salarié a augmenté aussi, nous sommes passés de 2 ouvriers terrain à 4 ouvriers terrains et 2 apprentis. Nous avons dû également investir en matériel.

Quelles sont vos perspectives de développement pour l’avenir ?
J’ai lancé cette année un 2ème site sur un secteur proche du mien et je suis en train d’investir dans un bâtiment pour nous apporter du confort. J’ai un ouvrier que j’ai fait évoluer vers la fonction vente. Donc je souhaite à l’avenir prendre un peu de recul et stabiliser le 2ème site, tout en étant présent pour ma première entité.

Quels conseils donneriez-vous à tous les candidats intéressés par votre enseigne ?
Je leur dirais de se lancer, de croire en ce réseau et qu’il reste très peu de place à prendre. Que le réseau évolue dans le bon sens et se structure de plus en plus pour nous aider à réussir. Que le marché est encore porteur et très peu impacté par la crise. Que le franchiseur Mr Moquet est une personne attachante, avec de belles valeurs. Que le retour sur investissement est rapide et réel et que l’adhésion à ce réseau a changé ma vie. Que le monde du bâtiment est sympa et détendu. Que je serais le premier à lui offrir un verre lors de sa première convention.

C'EST

10 ans, 231 franchisés

Produits de marque
exclusifs

99% de réussite

Meilleure franchise
de France 2017