X FERMER

NAVIGATION

QUI SOMMES-NOUS ?
NOTRE SAVOIR-FAIRE L'HISTOIRE DANIEL MOQUET NOS IMPLANTATIONS MANNEQUIN CHALLENGE
ON PARLE DE NOUS
Témoignages de franchisés En vidéo Vu dans la presse
DATES POUR SE RENCONTRER
En Mai - Journée découverte du réseau En Juin- Journée découverte du réseau En Juillet- Journée découverte du réseau
LE CONCEPT
Prenez votre carrière en main ! Qu'est-ce que la franchise ? Nos valeurs ajoutées Le marché des allées Le métier de franchisé Les chiffres clés
ENTREPRENDRE MAIS PAS SEUL
L'accompagnement Le parcours d'intégration
MASTER FRANCHISE
Devenez Master Franchisé Daniel Moquet Signe Vos Allées Avez-vous le bon profil ? Les étapes d'intégration Interview de Camille Moquet, Responsable développement international Interview de Ralph Henry, franchisé Belge à Arlon depuis Janvier 2015
REJOIGNEZ DANIEL MOQUET
Responsable de Centre de Profit Juniors (Namur)
ACTUALITÉS DU RÉSEAU DATES POUR SE RECONTRER INSCRIPTION NEWSLETTER CONTACTEZ-NOUS

Nous contacter

Daniel Moquet signe vos allées

02 43 00 67 28

AccueilOn parle de nousVu dans la presseLe franchisé roi - Le Nouvel Economiste janvier 2016

Vous souhaitez rejoindre
le réseau Daniel Moquet ?

Participez à une
journée découverte

M'INSCRIRE

Posez-nous toutes
vos questions

NOUS CONTACTER

Le franchisé roi - Le Nouvel Economiste janvier 2016

Le franchisé roi - publié le 28/01/2016

La pérennité d'abord

Dans l’univers économique actuel compliqué, la franchise reste considérée comme un havre de réussite, permettant à d’anciens salariés d’assurer leur reconversion ou de tenter une nouvelle aventure professionnelle, souvent en couple. “Il y a une vingtaine d’années, les futurs franchisés recherchaient surtout des enseignes attrayantes et rentables. Aujourd’hui, les nouveaux entrepreneurs sont souvent des hommes et des femmes qui ont dû quitter un grand groupe. Ayant entre 45 et 50 ans, ils sont conscients qu’il leur sera difficile de retrouver un emploi. Ils cherchent un nouveau départ professionnel qui leur permettra de travailler encore une dizaine d’années”, observe Michel Kahn. Dans cette perspective, ces prétendants recherchent avant tout à réduire les risques en misant sur des secteurs affichant une croissance de long terme. En témoigne le succès de la franchise Daniel Moquet. Créée en 1977, la société se spécialise en 1990 dans l’aménagement des allées des maisons individuelles.

En 2003, le concept est dupliqué avec succès. La franchise est lancée en 2005, et depuis, le réseau ne cesse de progresser : le 50e franchisé est signé en 2010. En 2014, la barre des 100 entreprises Daniel Moquet est passée, avec 99 % de réussite. “Le concept est positionné sur un secteur où Daniel Moquet est la seule enseigne nationale et où la concurrence est peu structurée”, explique Pauline Moquet, responsable du développement du groupe. Par ailleurs, la clientèle est très large : constructions individuelles, lotissements, rénovation des maisons de campagne… et surtout, le marché est porteur. “Nos clients sont rarement des primo-accédants. Ce sont des ménages d’environ 40 ans et le plus souvent proches de la retraite qui souhaitent se faire plaisir et embellir leur habitat pour un budget somme toute modeste à l’échelle de l’immobilier.” Effectivement, il faut compter environ 6 000 euros pour s’offrir une belle allée de jardin.

Lire l'article complet sur lenouveleconomiste.fr

C'EST

10 ans, 241 franchisés

Produits de marque
exclusifs

99% de réussite

Meilleure franchise
de France 2017